Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Prisca Demarez

Publié par TARDIEU LAURENT sur 3 Mars 2018, 12:55pm

Catégories : #interview

crédit photo Cris Noé

crédit photo Cris Noé

Bonjour Prisca, peux tu te présenter ?

Je suis Prisca, une ch'timi, artiste de coeur depuis toujours...

Quel est ton parcours ?

J'ai fait tout un détour car j'avais une famille qui ne voulait pas que je sois artiste. j'ai été psychomotricienne diplômée d'Etat, j'ai travaillée dans les hôpitaux  avec des enfants handicapées pendant cinq ans et ce travail m'a amené à l'île de la Réunion. C'est là bas où j'ai commencé à faire de l'improvisation théâtrale.

La Prisca artiste est vraiment née à la Réunion. Un jour mon prof d'impro m'a dit qu'il y avait un casting pour une comédie musicale et qu'ils cherchaient une zoreille, c'est à dire pas une créole mais quelqu'un qui vient de la métropole. Je me suis présentée à ce casting les mains dans les poches, je ne savais pas du tout comment cela se passait j'en avais encore jamais fait. J'ai passé la porte du casting et le metteur en scène m'a dit "c'est bon". J'ai donc eu ce premier rôle qui m'a ensuite ouvert les portes de la radio, de la télé et d'autres comédies musicales à la Réunion.

Un jour j'ai tout lâché pour venir à Paris, et là, c'est le début des galères. 

J'ai pris des cours de théâtre chez Raymond Acquaviva, une super formation où j'ai gouté à tous les classiques. Parallèlement je prenais des cours de chant, j'ai découvert des profs plus ou moins véreux parce qu'il y a vraiment de tout dans ce milieu et un jour, j'ai rencontré quelqu'un qui m'a dit "Comment veux tu chanter juste si tu vies faux ?"... C'est ma Raymonde Viret, ma maman de coeur, une grande grande dame, incroyable. Elle a tellement cru en moi qu'elle m'a fait un cadeau extraordinaire, elle m'a dit tu prendras deux cours par semaine et tu n'en paieras que deux pas mois. Elle a vraiment mis en forme ma voix, elle m'a fait naitre vocalement.

A partir de là, j'ai enchaîné les galères de comédies musicales, j'étais en finale de tous les castings mais j'ai jamais rien chopé -rires- ... En plus j'étais pas mode donc je n'intéressais absolument pas les directeurs de castings.

Ce qui m'a sauvé c'est qu'un jour ma prof m'a préparé pour le casting de Sol en Cirque. Le directeur de casting ne voulait même pas me voir, mais ma prof connaissait le compositeur et du coup je suis arrivée au second tour. Le directeur de casting me regardait d'un air "mais on perd notre temps" alors que le metteur en scène et le compositeur étaient très contents de moi. Je n'ai pas été prise sur ce spectacle mais le metteur en scène m'a rappelé en me disant "j'ai mieux à t'offrir". Je me suis retrouvée soliste à l'Opéra de Liège sur Titanic. Il m'a dit " tu verras, ce Titanic va te porter chance comme à tous les autres" et ça a été le démarrage. 

Quelques moi après, j'ai décroché Cabaret aux Folies Bergères, une incroyable école, c'est vraiment bosser à l'école Américaine.

 Après ça, retour aux galères et j'ai passé le casting pour la comédie musicale MIKE BRANT où j'ai eu la chance d'être prise pour jouer la maîtresse de MIKE. S'est enchaîné AVENUE Q, et là, c'est ma rencontre avec Bruno Gaccio, on bosse toujours ensemble. Ca fait un an et demi qu'on travaille sur JOUE, un seule en scène qui sortira quand il sera vraiment prêt. On a déjà tout balayé trois fois pour tout reconstruire.  

Sur Avenue Q, j'ai rencontré Shay Alon qui sera le compositeur d'Oliver Twist et là c'est la collaboration avec Ladislas Chollat, un grand enfant comme moi.

Après tout ça, l'aventure CATS.

Au début je ne voulais pas le faire, j'aimais pas CATS. Une amie m'a dit je t'en supplie va passer le casting, Grizabella c'est pour toi. Je passe le premier tour. Ils me rappellent pour le second où j'ai du chanter "Memories". Le directeur musical anglais a regardé ça, il été en larmes à la fin et a envoyé la vidéo à Andrew Lloyd Webber. C'est lui même qui m'a choisi pour le rôle. Totalement hallucinant.

Ce qui est fou c'est que CATS m'a apporté énormément sur le plan personnel, mais niveau boulot, rien du tout. Le téléphone ne sonne pas, il n'y a rien qui t'arrive.

Heureusement ça faisait deux ans que je travaillais en parallèle sur Oliver Twist avec Shay Alon et Christopher Delarue. J'ai été choisi par Ladislas Chollat sur casting.

Après Oliver, je me suis concentrée sur JOUE et est arrivé le texto de Jeoffrey pour Paprika !

Justement comment on se retrouve au casting de Paprika ?

Je reçois un texto de Jeoffrey Bourdenet, le metteur en scène, qui a été plusieurs fois l'assistant de Ladislas. Il ne trouvait pas sa Clémentine.

Je redécouvre alors les joies des castings théâtres, c'est scène 1, scène 2, au revoir. J'ai eu un deuxième tour en présence de toute l'équipe et là vraiment, je ne voulais pas partir.

Quand Jeoffrey m'a annoncé que j'étais prise, j'ai pleuré. C'était un vraie souffrance de ne pas réussir à retourner au théâtre parce que je fais de la comédie musicale.

Avec des OU...

Comment se passe cette folle aventure, Paprika ?

C'est déjà la rencontre avec Pierre Palmade et Victoria Abril !

les premiers sketchs sur lesquels je me suis entraînée, c'est ceux de Palmade. Il est en train de chambouler ma vie, il ne sait pas à quel point, je n'ai pas encore osé le lui dire.

Victoria Abril, c'est Talons Aiguilles, cette femme folle, extraordinaire. Et je partage la scène avec elle, c'est une aventure de dingue.

Et c'est aussi le premier rôle solaire et positif qu'on me donne depuis Kate Monster dans avenue Q et ça fait du bien. C'est un bonheur tous les jours de me laisser enrichir par mon personnage de Clémentine, de lui laisser les rennes, elle a toujours la pêche.

C'est aussi la rencontre avec Julien Cafaro qui est génialissime, Jean-Baptiste Maunier qui est un petit coeur au quotidien, Jules Dousset également, cette équipe est super.

Et Jeoffrey Bourdenet qui est incroyable de calme, de patience et de gentillesse.

L'aventure Paprika est une des plus belles choses qui me soit arrivée depuis Avenue Q. C'est une belle histoire totalement incroyable. 

Avec des Si ...

Qu'est ce qui pour toi, est primordial pour réussir dans le milieu artistique ?

Je pense que malheureusement dans la vie, on arrête de jouer. Il faut arrêter de rêver sa vie mais il faut vivre ses rêves. 

Moi tu me donnes une scène, que ce soit une petite ou une grande, dans un grand ou petit théâtre, avec des gens en face et c'est le bonheur. Je redeviens la petite fille dans sa chambre qui joue avec ses playmobils.  

Des projets à venir ?

J'ai deux très beaux projets en comédie musicale en création, et je continue à travailler sur JOUE, mon seule en scène.

Les expressions ...

MERCI PRISCA !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents